30 mars 2008

CRéPUSCULE d ' APOLLINAIRE

À Mademoiselle Marie Laurencin. CREPUSCULE ******************* Frôlée par les ombres des morts Sur l'herbe où le jour s'exténue L'arlequine s'est mise nue Et dans l 'étang mire son corps Un charlatan crépusculaire Vante les tours que l 'on va faire Le ciel sans teinte est constellé D 'astres pâles comme du lait Sur les tréteaux l 'arlequin blême Salue d'abord les spectateurs Des sorciers venus de Bohême Quelques fées et les enchanteurs Ayant décroché une étoile Il la manie à bras tendu Tandis que des pieds un pendu... [Lire la suite]
Posté par LOTUCE à 01:14 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :