rad71229
Je te connais depuis si longtemps, Toi qui m'a pris tant d 'Amis déjà...
Je n'ai plus assez de doigts pour les compter, plus assez de larmes pour les pleurer,puisque je sais, ou tu les
emmènes,je ne puis même pas me plaindre, puisque tu les aimes encore mieux que moi...
Mais pour une fois,laisse moi le temps d'apprivoiser mon dragon,ce monstre si charmant à mes yeux.
Transforme ton dessin empoisonné en mantra auréolé,ordonne à cette funeste maladie de fuire
au loin.
rad40081rad7490F2f 54a53
Laisse- moi d'une flèche tranpercer ce noir présage.
Je veux être pour LUI , l 'antre de ses rê ves.
Son beaume apaisant,sa caresse du vent ,son soleil levant.
Son armure céleste pour braver les tempêtes,même si je sais qu'il n'en a nul besoin.
Mon Dragon si vaillant, qui pense le temps qui rêve de Toi et te courtise déjà....
Son sang coule comme fleuve d ' éternité dans ma terre d'élection.
Je deviens ce fleuve
et n'en vois pas la fin...
Je prends sa main comme destin de lumière,et je le veux comme mon dernier feu et non comme calice amer.
Je ne boirai pas de cette coupe là.
rad8C225
Je veux boire à la coupe lumineuse de l ' Amour
entre ses mains,me promener dans les jardins de la tendresse
et rêver à foison en le contemplant dans son paradis retrouvé...
Mon AMIE ,est-ce trop te demander?
Je deviendrais toi alors, pour mieux nous comprendre.
Texte de Luce Brera © 2007
e83de5c1