VOYAGE UTOPIQUE

01 décembre 2013

VOYAGE UTOPIQUE

 

 

BIENVENUE  et   BON VOYAGE

 

6a00e398af107e000300e398af16b50004

 

fleurs_autre011

 

 

anigifpeintures

LUCE BRERA

vous PRESENTE

ses UNIVERS

Pour Visiter les Blogs...

Cliquez sur les images non animées

 

 

 

PEINTURES

http://lucebrera.canalblog.com

Peintures de 1974 à 2007.
Collages couleur et noir et blanc.
Formes géométriques.
Créations virtuelles.rad78C7E

 

 

 
VOYAGE GRAPHIQUE

Le blog des dessins.
Crayon et encre de chine.
Les nus de Luce Brera.
Chevaliers et chimères.

rad78C7E

 

 

 

VOYAGES IMAGinERES

 

Mes TEXTES

TIBET

 

rad78C7E

 

 
ARTRINSECTE

Boticelli
Gauguin
Van Gogh
et des Métamorphoses Virtuelles.

rad78C7E

 

 
anigifArtistes

TUTTI FRUTTI

http://mandrine.canalblog.com

Des ARTISTES

MUSIQUE

VIDEOS

Des OVNIS

Des GIFS

Des TEXTES

 

rad78C7E

 

 
EROTYKS ARTS

Voyage dans le monde de la volupté.
Des Sens sans dessus ni dessous.
De la Beauté dans tout les sens.

 

 

 



LADY OWL Sur Facebookhttps://www.facebook.com/MadameHibou
Lady OWL (OvO) Blog
http://newdayhappy.canalblog.com/

 

 

Posté par LOTUCE à 01:27 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


31 août 2013

POEMES du MOYEN-AGE

 

 

 

normal_tapisserie-moyen-age-dame-licorne 

 

http://www.youtube.com/user/LuceBrera

 

Ecriture_M_di_vale

EN la FOREST de LONGUE ATTENTE de Marie de CLÈVES
(1426-1487)

fleurs_autre011

En la forest de Longue Attente Entrée suis en une sente Dont oster je ne puis mon cueur, Pour quoy je vis en grant langueur, Par Fortune qui me tourmente. Souvent Espoir chacun contente, Excepté moy, povre dolente, Qui nuit et jour suis en douleur En la forest de Longue Attente. Ay je dont tort, se je garmente* Plus que nulle qui soit vivante ? Par Dieu, nannil, veu mon malheur, Car ainsi m'aid mon Createur Qu'il n'est peine que je ne sente En la forest de Longue Attente. (*) je me lamente

rad4C03B

 


rad6AD05

OU MON DESIR M ' ASSOUVIRA d ' Alain CHARTIER
(1385-1433)

 fleurs_autre011

Ou mon desir m'assouvira, Ou ma tristesse m'occira Pour vous, belle, prouchainement, Se mon cueur quiert l'alegement Du mal que pour vous servir a. Ung de ces deux me suffira, N'espoir plus ne me mentira, Si j'ay de parler hardement, Ou mon desir m'assouvira. Tout bien ou tout mal m'en ira, Car quant vostre bouche dira Oy ou nenny, tout seulement, Elle asserra le jugement Dont mon dueil o* moy finera Ou mon desir m'assouvira. 

14214869_p

 

Charles d' ORLEANS (1394-1465)

LAS! MORT QUI T'AS FAIT SI HARDIE

Ecthelion_slays_Orcobal

 

fleurs_autre011

Las ! Mort, qui t'a fait si hardie
Las ! Mort, qui t'a fait si hardie
De prendre la noble Princesse
Qui était mon confort, ma vie,
on bien, mon plaisir, ma richesse !
Puisque tu as pris ma maîtresse,
Prends-moi aussi son serviteur,
Car j'aime mieux prochainement
ourir que languir en tourment,
En peine, souci et douleur !

Las ! de tous biens était garnie
Et en droite fleur de jeunesse !
Je prie à Dieu qu'il te maudie,
Fausse Mort, pleine de rudesse !
Si prise l'eusses en vieillesse,
Ce ne fût pas si grand rigueur ;
ais prise l'as hâtivement,
Et m'as laissé piteusement
En peine, souci et douleur !

Las ! je suis seul, sans compagnie !
Adieu ma Dame, ma liesse !
Or est notre amour departie,
Non pourtant, je vous fais promesse
Que de prières, à largesse,
orte vous servirai de coeur,
Sans oublier aucunement;
Et vous regretterai souvent
En peine, souci et douleur.

Dieu, sur tout souverain Seigneur,
Ordonnez, par grâce et douceur,
De l'âme d'elle, tellement
Qu'elle ne soit pas longuement
En peine, souci et douleur !

002ci3

 

OTHON de GRANDSON
(† Bourg-en-Bresse, 7 août 1397), seigneur vaudois, homme de guerre, conseiller du comte de Savoie et poète

guer

Ballade, XIVe siècle

fleurs_autre011

 

La Grant Beaulté De Vo Viaire ClerLa grant beaulté de vo viaire cler
Et la doulseur dont vous estez paree
Me fait de vous si fort enamourer,
Chiere dame, qu’avoir ne puis duree.
A toute heurë est en vous ma pensee.
Desir m’asault durement par rigour.
Et se par vous ne m’est grace donnee,
En languissant defineront my jour.

Allegement ne pourroye trouver
Du mal que j’ay par creature nee,
Se par vous non, en qui veul affermer
Entierement mon cuer, sans dessevree.
Il est vostre, longtemps vous ay amee
Celeement, sans en faire clamour.
Et, se l’amour de vous m’est reffusee
En languissant defineront my jour.

Si vous suppli humblement que passer
Ma requeste vueillez, s’il vous agree.
Assez pouez congnoistre mon penser
Par ma chanson, qui balade est nommee.
Plus ne vous dy, belle tresdesiree,
Demonstrez moy, s’il vous plaist, vo doulsour,
Car autrement soiez acertainnee
En languissant defineront my jour.

Version modernisée:

fleurs_autre011

 

La grand beauté de vo viaire clair
Et la douceur dont vous êtes parée
Me fait de vous si fort énamouré,
Chère dame, qu’avoir ne puis durée.
À toute heure est en vous ma pensée.
Désir m’assaut durement par rigueur.
Et si par vous ne m’est grâce donnée,
En languissant définiront mes jours.

Allégement ne pourraie trouver
Du mal que j’ai par créature née,
Si par vous non, en qui veut affermer
Entièrement mon cœur, sans dessevrée.
Il est vôtre, longtemps vous ai aimée
Céléement, sans en faire clameur.
Et si l’amour de vous m’est refusée
En languissant définiront mes jours.

Ci vous supplie humblement que passer
Ma requête veuillez, s’il vous agrée.
Assez pouvez connaître mon penser
Par ma chanson, qui ballade est nommée.
Plus ne vous dis, belle très désirée,
Démontrez-moi, s’il vous plaît, vo douceur,
Car autrement soyez acertainée,
En languissant définiront mes jours.

 

sriimg20070213_7523427_2

 

S’ Il Ne Vous Plaist Que J’Aye Mieulx

Rondeau, XIVe siècle

Version originale

 

 fleurs_autre011

S’il ne vous plaist que j’aye mieulx,
Je prendray en gré ma tristesse.
Mais, par Dieu, ma plaisant maistresse,
J’amasse plus estre joyeux !

De vous suy si fort amoureux
Que mon cuer de crier ne cesse.
S’il ne vous plaist que j’aye mieulx,
Je prendray en gré ma tristesse.

Bele, tournez vers moy voz yeulx
Et veez en quele tristesse
J’use mon temps et ma jeunesse
Et puis faites de moy vos jeux,
S’il ne vous plaist que j’aye mieulx.
Othon de Grandson — S’il ne vous plaît que j’aille mieux

Rondeau, XIVe siècle

Orthographe modernisée

fleurs_autre011

S’il ne vous plaît que j’aille mieux,
Je prendrai en gré ma tristesse.
Mais, par Dieu, ma plaisante maîtresse,
J’aimerais mieux être joyeux !

De vous suis si fort amoureux
Que mon cœur de crier ne cesse.
S’il ne vous plaît que j’aille mieux,
Je prendrai en gré ma détresse.

Belle, tournez vers moi vos yeux
Et voyez en quelle tristesse
J’use mon temps et ma jeunesse
Et puis faites de moi vos jeux,
S’il ne vous plaît que j’aille mieux.

 

18891968_p

 

Play all

45 vidéos

http://www.youtube.com/user/LuceBrera

 

 fleurs_autre011

Posté par LOTUCE à 17:46 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

22 février 2011

Dead Can Dance

16817_medium

 

SPIRIT of DE PROFUNDIS

********************************

 

 

 

 

 

 

Posté par LOTUCE à 14:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

FREE TIBET /Freedom

2xohy6nd

Hommage à un Peuple opprimé...

 

♥TIBET♥ ཨོཾ་མ་ཎི་པ་དྨེ་ཧཱུྃ།ཨོཾ་མ་ཎི་པ་དྨེ་ཧཱུྃ།ཨོཾ་མ་ཎི་པ་དྨེ་ཧཱུྃ།


http://bica-vipassana.blogspot.com/
Site du Dalaï-Lama
http://dalailama.com/
Soutenir :TIBET VILLAGE PROJET:
http://www.facebook.com/group.php?gid...
TIBET:
http://www.facebook.com/pages/Tibet/9...
United Nations For a Free Tibet
http://www.facebook.com/UNFFT

 

 

 6276samsara

♥TIBET♥

 

 

Publique

♥TIBET♥ ཨོཾ་མ་ཎི་པ་དྨེ་ཧཱུྃ།ཨོཾ་མ་ཎི་པ་དྨེ་ཧཱུྃ།ཨོཾ་མ་ཎི་པ་དྨེ་ཧཱུྃ།

 

 

Posté par LOTUCE à 14:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

MêME LE MOT T ' AIME

 

Macintosh_HD_JPG__images_etc_shaman

Sur le thême je t'aime ,tu es mon totem
je t 'ai dans la peau.
Ne maudit pas
le si beau monument de ma pensée,mot à mot de mon
émotif inconstant , monarque carcéral, qui momifie mon
coeur,monopolise toute mon attention.

 

Macintosh_HD_animeaux_iguane_100x100

 

Tu es le Moloch de
mon désert sensuel arride et chaud ou je me vautre avec
la grâce des ondes rayonnantes solaires qui innondent
mon corps au repos.

 

Macintosh_HD_Desktop_Folder_Pass__Mystique

 

Monastère sacralisé
renversé par
le régime des monades
nouveaux nomades sans
chameau...Shamane des mots qui m'envoute l ' âme ,qui
me prend le corps,me perce la carapace de sa subtile
présence.

 

Macintosh_HD_Desktop_Folder_roadtrip_11_bg_021404

 

Je suis la mélopée du vent,je suis les traces
de ce désert sanctifié....J'ai soif de ton univers mobile,
mouvance perpétuelle de mon modem connecté au tien,
par la magie toujours renouvelée de cette transe qui n'en
fini pas de me brûler.

 

Macintosh_HD_Desktop_Folder_ireland_160_bg_061802

 

Je suis la marche du temps nouveau,
je modère le propos ,effleurant les consciences
parcimonieusement de cet amour que je ne puis cacher....
Momentanément les mots mentent tellement qu'ils
crachent leur vérité en les malaxant,les triturant,les
perforantd'attentions multiples pour enfin s'en délecter...
Vous me posséder et vous le savez.

 

Macintosh_HD_LUCE_DESSINS_JPEG_Pri_re_Intemporelle

Copyright.Texte de Luce Brera © 2008

indextot

indextot

 

 

 

 

Posté par LOTUCE à 14:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :


A MON AMIE LA MORT

rad71229
Je te connais depuis si lomgtemps, Toi qui m'a pris tant d 'Amis déjà...
Je n'ai plus assez de doigts pour les compter,plus assez de larmes pour les pleurer,puisque je sais, ou tu les
emmènes,je ne puis même pas me plaindre, puisque tu les aimes encore mieux que moi...
Mais pour une fois,laisse moi le temps d'apprivoiser mon dragon,ce monstre si charmant à mes yeux.
Transforme ton dessin empoisonné en mantra auréolé,ordonne à cette funeste maladie de fuire
au loin.
rad40081rad7490F2f 54a53
Laisse- moi d'une flèche tranpercer ce noir présage.
Je veux être pour LUI , l 'antre de ses rê ves.
Son beaume apaisant,sa caresse du vent ,son soleil levant.
Son armure céleste pour braver les tempêtes,même si je sais qu'il n'en a nul besoin.
Mon Dragon si vaillant, qui pense le temps qui rêve de Toi et te courtise déjà....
Son sang coule comme fl euve d ' éternité dans ma terre d'élection.
Je deviens ce fleuve
et n'en vois pas la fin...
Je prends sa main comme destin de lumière,et je le veux comme mon dernier feu et non comme calice amer.
Je ne boirai pas de cette coupe là.
rad8C225
Je veux boire à la coupe lumineuse de l ' Amour
entre ses mains,me p rom ener dans les jardins de la tendresse
et rêver à foison en le contemplant dans son paradis retrouvé...
Mon AMIE ,est-ce trop te demander?
Je deviendrais toi alors, pour mieux nous comprendre.
Texte de Luce Brera © 2007
e83de5c1

Posté par LOTUCE à 13:55 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :

08 février 2011

Le CANTIQUE de FRèRE SOLEIL / FRANCOIS d ' ASSISE

Macintosh_HD_Desktop_Folder_442px_Giotto___Legend_of_St

Cantique de frère soleil ou des Créatures
**********************************************************

 

Très haut, tout puissant et bon Seigneur,
à toi louange, gloire, honneur,
et toute bénédiction;

A toi seul ils conviennent, ô Très-Haut,
et nul homme n'est digne de te nommer.

Loué sois-tu, mon Seigneur, avec toutes tes créatures,
spécialement messire frère Soleil.
par qui tu nous donnes le jour, la lumière:

Macintosh_HD_Desktop_Folder_Gas_giants_in_the_solar_sys

Il est beau, rayonnant d'une grande splendeur,
et de toi, le Très-Haut, il nous offre le symbole.

Macintosh_HD_Desktop_Folder_Planets

Loué sois-tu, mon Seigneur, pour soeur Lune et les étoiles:
dans le ciel tu les as formées,
claires, précieuses et belles.

Macintosh_HD_Desktop_Folder_13929663_m

Loué sois-tu, mon Seigneur, pour frère Vent,
et pour l'air et pour les nuages,
pour l'azur calme et tous les temps:
grâce à eux tu maintiens en vie toutes les créatures.

Macintosh_HD_Desktop_Folder_EAU035

Loué sois-tu, mon Seigneur, pour soeur Eau.
qui est très utile et très humble,
précieuse et chaste.

Macintosh_HD_Desktop_Folder_EAU026

Macintosh_HD_Desktop_Folder_EAU011

Loué sois-tu, mon Seigneur, pour soeur notre mère la Terre,
qui nous porte et nous nourrit,
qui produit la diversité des fruits,
avec les fleurs diaprées et les herbes.

Macintosh_HD_Desktop_Folder_16145088_m

Loué sois-tu, mon Seigneur, pour ceux
qui pardonnent par amour pour toi;
qui supportent épreuves et maladies:

Heureux s'ils conservent la paix
car par toi, le Très-Haut, ils seront couronnés.

Loué sois-tu, mon Seigneur,
pour notre soeur la Mort corporelle
à qui nul homme vivant ne peut échapper.

Macintosh_HD_ART_et_fantastique_pendus

Malheur à ceux qui meurent en péché mortel;
heureux ceux qu'elle surprendra faisant ta volonté,
car la seconde mort ne pourra leur nuire.

Louez et bénissez mon Seigneur,
rendez-lui grâce et servez-le
en toute humilité!

Macintosh_HD_Desktop_Folder_oiseau_rouge

Saint François d'Assise (29 avril 1182 – 3 octobre 1226), est un religieux catholique italien, fondateur de l'ordre franciscain (ou ordre des frères mineurs, o.f.m.) caractérisé par la pauvreté et la joie. Il a été canonisé dès 1228 par l'Église catholique romaine. Il est fêté le 4 octobre dans le calendrier liturgique catholique.

Macintosh_HD_Desktop_Folder_800px_Basilica_di_San_Franc

 

Posté par LOTUCE à 02:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

20 octobre 2010

FANTASY et FANTASTIQUE

 

                                                                                                           fleurs_autre011

 

 

                                                      

 

 

 

Macintosh_HD_Desktop_Folder__D0_A2_D1_80_D0_B8__D1_86_D GOTYKéMAGYK

 

 

CRéATURES FANSTATIQUES

 

 

 

 

 

 

Posté par LOTUCE à 11:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

LA BALLADE des PENDUS /François Villon

Macintosh_HD_Desktop_Folder_LUCE_peinture_JPEG_Le_Moine_en_marche

LA BALLADE des PENDUS
**********************************

Macintosh_HD_Desktop_Folder_pendus

Frères humains qui après nous vivez N'ayez les coeurs contre nous endurciz, Car, ce pitié de nous pauvres avez, Dieu en aura plus tost de vous merciz. Vous nous voyez ci, attachés cinq, six Quant de la chair, que trop avons nourrie.

Macintosh_HD_Desktop_Folder_ART_et_fantastique_Bosch_detail

Elle est piéca devorée et pourrie, Et nous les os, devenons cendre et pouldre. De nostre mal personne ne s'en rie: Mais priez Dieu que tous nous veuille absouldre! Se frères vous clamons, pas n'en devez Avoir desdain, quoy que fusmes occiz Par justice. Toutefois, vous savez Que tous hommes n'ont pas le sens rassiz;

Macintosh_HD_Desktop_Folder_ART_et_fantastique_606px_J_C3_A9r_C3_B4me_Bosc

Excusez nous, puis que sommes transsis, Envers le filz de la Vierge Marie, Que sa grâce ne soit pour nous tarie, Nous préservant de l'infernale fouldre Nous sommes mors, ame ne nous harie; Mais priez Dieu que tous nous vueille absouldre! La pluye nous a débuez et lavez, Et le soleil desséchez et noirciz: Pies, corbeaulx nous ont les yeulx cavez Et arraché la barbe et les sourciz. Jamais nul temps nous ne sommes assis;

Macintosh_HD_Desktop_Folder_ART_et_fantastique_Jeromebosch1510

Puis ca, puis là, comme le vent varie, A son plaisir sans cesser nous charie, Plus becquetez d'oiseaulx que dez à couldre. Ne soyez donc de nostre confrarie; Mais priez Dieu que tous nous vueille absouldre! Prince Jhésus, qui sur tous a maistrie, Garde qu'Enfer n'ait de nous seigneurie: A luy n'avons que faire ne que souldre. Hommes, icy n'a point de mocquerie; Mais priez Dieu que tous nous vueille absouldre!

François VILLON

Né à Paris en 1431
Décédé en ??? vers 1463

Macintosh_HD_Desktop_Folder_Francois_Villon

Macintosh_HD_Desktop_Folder_Fran_ois_Villon

Posté par LOTUCE à 11:15 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

15 septembre 2010

ERYTHREA de Gérard de NERVAL

22226223_p

 

 

Érythréa

Colonne de Saphir, d'arabesques brodée
- Reparais ! - Les Ramiers pleurent cherchant leur nid :
Et, de ton pied d'azur à ton front de granit
Se déroule à longs plis la pourpre de Judée !

Si tu vois Bénarès sur son fleuve accoudée
Prends ton arc et revifts ton corset d'or bruni :
Car voici le Vautour, volant sur Patani,
Et de papillons blancs la Mer est inondée.

Mahdéwa ! Fais flotter tes voiles sur les eaux
Livre tes fleurs de pourpre au courant des ruisseaux :
La neige du Cathay tombe sur l'Atlantique :

Cependant la prêtresse au visage vermeil
Est endormie encor sous l'Arche du Soleil :
- Et rien n'a dérangé le sévère portique.
*********************************
655px_Klimt_Danae

Gérard de NERVAL (1808-1855)
(Recueil : Les chimères)

Posté par LOTUCE à 16:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

14 septembre 2010

TRéSORS d ' URANUS

         

rad2395E

         

Il est tout les vents
Il change à chaque instant
Il vous transforme
de bas en haut
Il a l'art des mots

         

Il a ses mains
de magiciens
Il invente la VIE
A tours de bras
Il chasse le malheur
Car il n'y croit pas

         

Il a le monde
dans son regard
Et la révolution
au fond de ses yeux

         

C'est le Magicien
des temps modernes
qui a le vent en poupe
Les échanges à fleurs de maux
Le destin
En qui je crois

         

Texte de Luce Brera. © 2007.Modifié le 12.9.2010

         

Posté par LOTUCE à 00:50 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :

12 septembre 2010

IVRE de TEMPS

Grapes
Le temps ressemble à son regard
Son regard égrène les minutes de ma vie
sa pensée imprime ma chair
Ma pensée s'écoule en cascade de diamant
Le ciel inspire la symphonie des amant
Ivre de temps comme sirène des vents
Comme vent d'éternité
Je soufflerai le divin baume sur tes plaies
M'enivrerai de vos idées
Comme cerf-volant de mon âme
Et je volerai vers les étoiles
Pour vous ramener le Graal de la pensée
Comme Ivre de Temps...

Texte de Luce Brera ©20 avril 2007
modifié le 8 août 2008 ©
LE_GRAAL_des_temps_modernes

Le GRAAl des temps modernes/Création Virtuelle de Luce Brera

sur Imac OS 9 avec Applework6 ©2007 © LB-2008

Lien CREATIONS VIRTUELLES

**************************************

http://lucebrera.canalblog.com/archives/creations__virtuelles__2007_2008/index.html

Posté par LOTUCE à 18:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

EXALTATION

radDCE34
EXALTATION
*******************
graal160240

D'un EMOI tout nouveau
Le COEUR s'est paré
IL est VENU dire
Que TERRE éprise
Sera le Miel et le Calice
D'une JOIE comblée

galerie_membre_fleur_rose_r
Rose sans Epines
Tendre et Velouté
Le chant de son Aimé
Qui perça Chagrin
D'un tour de mains
Remis Amour au plus HAUT

n7_Graal
Le TEMPS des AIMANTS
Dans la Noblesse du lien
Dicte la trame du Destin
Ou de ces deux REGARDS
A FEU scellé et reconnu
Comme TERRE d'élection

Texte de Luce Brera.© 2007
14214962¸

Posté par LOTUCE à 00:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

LE CHANT du LYS

animal_bg_3_011406

Il y a nos pas qui résonnent sur le pavé
Il y a nos voix qui se mélangent aux fumées du bistrot
Il y a comme un parfum d'entente qui s'exhale dans les drapés du lit
Il y a comme des drinks orangés qui tintent en cascades énamourées
C'est le vaisseau du Pirate qui tangue
On a largué les amarre s comme évaporés dans les limbes caressantes
Aspirés par des vagues souriantes sur des récifs colorés d'un plancher flottant
J 'écoute sa gouaille comme une messe de Mozart
Je scrute les étincelles de son regard à l 'affût d 'une galaxie nouvelle

soleil_terre_bouclemagnetiq

Je danse au gré de ses anecdotes comme une gitane enflammée de son flamenco
Je vibre et ondule au moindre sursaut de ses pensées comme un sismographe méticuleux
Je me moule avec délice dans les labyrinthes infinis de ses multiples vies
A ses côtés ,les rues de la ville deviennent des forêts magiques
Les voitures des carrosses , les vitrines des cavernes d'Ali Baba et les bistrots des grottes enchantées
Je suis sa petite puce qui saute tel un lutin dans ses partitions réalistes
Je suis une petite plume d 'oiselle qui palpite à ses oraisons
Je m 'imprime à ses mouvances
Tressaille à ses cadences et tente d ' adoucir d'incertaines souffrances
Il y a comme un vent de Bannière d ' Orléans qui souffle à l ' horizon 

Il y a comme un Chant de LYS qui illumine le présent.......

12640057


Texte de Luce Brera © 2009

Posté par LOTUCE à 00:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

07 juillet 2008

JEANNE et ses compagnons d'armes

 

11403774_p

JEANNE au BUCHER
**************************
Un Frère d' arme cela ne s'oublie pas..Les Citadelles,les geôles.les feux de camps,
les cliquetis,les froissements de ferrailles,les cris de railliements, les HuES VA,la
BANNIERE au vent,le sang,les larmes,la terre souillée,le peuple affamé,les maladies
pustulantes,les âmes errantes perdues en haillon.le gosse qui cherche sa mère
décapitée,la garde dépravée à chercher jupon,le froid qui gèle la peau,le soleil qui
brûles les blessures,les doutes,les angoisses de n'être pas entendue,de ne pas avoir
servi le bon Maître,implorer ses anges,convaincre les enfants du ROI,se tailler vêture
d'homme,jalousée des femmes,bannie de la cour comme mécréante et Sorcière,
torturée,ferrée,violée,battue,tondue,écartelée. A LA QUESTION ne répond RIEN.
NE peut RENIER mon ROI..Je n'ai qu'un seul DIEU..et Michel mon ANGE......

 

 

Texte de Luce Brera /2007 © 2008

 

 

 

 

 

 

rad0CD57

 

 

1105625_749fc99c10_m

 

 

Dessin encre de chine /1978/ fragment/ Luce Brera ©

 

 

 

 

 

PEUPLE de DON QUICHOTTE
*****************************************

 

 

Enfants de la Terre,Peuple Nu et sans Père
Soulevez la Bannière ,face au Vent du Système
A terre Celui-ci qui ne sait DONNER ce DU du Ciel
PEUPLE ELU auj'ourd'hui sans PERE
Relève la TETE car ton HEURE de GLOIRE est venue

 

 

Plus jamais ne sera pareil vos nuits sans la tune
Le Roi de vos terres s'en est allé
Viens maintenant flotter au vent
La bagnière de Michel le pourfandeur du dragon
Relevez-vous ,unissez -vous,le TEMPS est venu
Votre Part vous sera RENDUE
Plus jamais la HONTE du Peuple NU
Banni l'ETAT ROI qui laisse mourir de froid
La Bagnière de JEANNE est revenue

copyrightTexte de Luce Brera ©

 

 

1105627_53e576a624_m 1105626_84bad5f527_m

 

 

Dessin encre de chine /1978/ fragment/ Luce Brera ©

 

 

 

 

 

 

 

 

11404247_p11404246_p
rad0CD57

 

Posté par LOTUCE à 00:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

19 avril 2008

ALCHIMIE de la DOULEUR /La PRIèRE d 'un PAIEN de BAUDELAIRE

ALCHIMIE de la DOULEUR
************************************

892328

L'un t'éclaire avec son ardeur,
L'autre en toi met son deuil, Nature !
Ce qui dit à l'un : Sépulture !
Dit à l'autre : Vie et splendeur !

1396607_4bda9bc745_m

Hermès inconnu qui m'assistes
Et qui toujours m'intimidas,

hermes

Tu me rends l'égal de Midas,
Le plus triste des alchimistes

         

 

 

Par toi je change l'or en fer
Et le paradis en enfer ;
Dans le suaire des nuages

Kuniyoshi_fantome

Je découvre un cadavre cher,
Et sur les célestes rivages
Je bâtis de grands sarcophages.

clouds01

LA PRIèRE d ' un PAIEN
**********************************

Ah ! ne ralentis pas tes flammes ;
Réchauffe mon coeur engourdi,
Volupté, torture des âmes !
Diva ! supplicem exaudi !

Macintosh_HD_ART_et_fantastique_256px_Venus_redon

 

Déesse dans l'air répandue,
Flamme dans notre souterrain !
Exauce une âme morfondue,
Qui te consacre un chant d'airain.

Volupté, sois toujours ma reine !
Prends le masque d'une sirène
Faite de chair et de velours,

sirenes_ulysse

Ou verse-moi tes sommeils lourds
Dans le vin informe et mystique,
Volupté, fantôme élastique !

Grapes

Charles BAUDELAIRE (1821-1867)
(Recueil : Les fleurs du mal)

Posté par LOTUCE à 21:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

30 mars 2008

HARMONIE du SOIR de BAUDELAIRE

10816583_p

HARMONIE du SOIR
****************************

Voici venir les temps où vibrant sur sa tige
Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir;
Les sons et les parfums tournent dans l'air du soir;
Valse mélancolique et langoureux vertige!
Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir;
Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige;
Valse mélancolique et langoureux vertige!
Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir.
Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige,
Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir!
Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir;
Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige.
Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir,
Du passé lumineux recueille tout vestige!
Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige...
Ton souvenir en moi luit comme un ostensoir

rad58833

rad4C03B

rad91FAFrad5FBC5rad91FAF

Posté par LOTUCE à 01:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

L ' INVITATION au VOYAGE de Charles Baudelaire

Macintosh_HD_Desktop_Folder_Piste_dans_le_d_sert

L'Invitation au Voyage

Macintosh_HD_Desktop_Folder_lucina_

Mon enfant, ma soeur,
Songe à la douceur,
D'aller là-bas vivre ensemble!
Aimer à loisir,
Aimer et mourir
Au pays qui te ressemble!
Les soleils mouillés

Macintosh_HD_photos_nature_13929365_m

De ces ciels brouillés
Pour mon esprit ont les charmes
Si mystérieux
De tes traîtres yeux,
Brillant à travers leurs larmes,

Macintosh_HD_Desktop_Folder_1464031_cb1a568e75_t

Là, tout n'est qu'ordre et beauté,
Luxe, calme et volupté.
Des meubles luisants,
Polis par les ans,
Décoreraient notre chambre;
Les plus rares fleurs

Macintosh_HD_Desktop_Folder_animal_bg_3_011406

Mêlant leurs odeurs
Aux vagues senteurs de l'ambre,
Les riches plafonds,
Les miroirs profonds,
La splendeur orientale,

Macintosh_HD_Desktop_Folder_min_09_tiny

Tout y parlerait
A l'âme en secret
Sa douce langue natale.
Là, tout n'est qu'ordre et beauté,
Luxe, calme et volupté.
Vois sur ces canaux

Macintosh_HD_Desktop_Folder_003

Dormir ces vaisseaux
Dont l'humeur est vagabonde;
C'est pour assouvir
Ton moindre désir
Qu'ils viennent du bout du monde.
— Les soleils couchants
Revêtent les champs,
Les canaux, la ville entière,
D'hyacinthe et d'or;
Macintosh_HD_Desktop_Folder_min_08_tiny

Le monde s'endort
Dans une chaude lumière.
Là, tout n'est qu'ordre et beauté,
Luxe, calme et volupté.

Macintosh_HD_Desktop_Folder_ruisseau

DE CHARLES BAUDELAIRE

Posté par LOTUCE à 01:18 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

CRéPUSCULE d ' APOLLINAIRE

À Mademoiselle Marie Laurencin.

Macintosh_HD_Desktop_Folder_Marie_Laurencin_1949

CREPUSCULE
*******************
Frôlée par les ombres des morts
Sur l'herbe où le jour s'exténue

256px_Venus_redon

L'arlequine s'est mise nue
Et dans l 'étang mire son corps

memorial_19_bg_053004

Un charlatan crépusculaire
Vante les tours que l 'on va faire
Le ciel sans teinte est constellé
D 'astres pâles comme du lait

57329_151_jwfull

Sur les tréteaux l 'arlequin blême
Salue d'abord les spectateurs
Des sorciers venus de Bohême
Quelques fées et les enchanteurs

12864213_2

Ayant décroché une étoile
Il la manie à bras tendu
Tandis que des pieds un pendu
Sonne en mesure les cymbales

L'aveugle berce un bel enfant
La biche passe avec ses faons
Macintosh_HD_Desktop_Folder_367px_Redon_spirit_forest

Le nain regarde d'un air triste
Grandir l 'arlequin trismégiste

Guillaume Apollinaire (1880 - 1918)

DES CALLIGRAMMES de Guillaume

Calligramme

Guillaume_Apollinaire_Calli

Peintures Odilon Redon +Documents Apollinaire
http://commons.wikimedia.org/w/index.php?title=Category:The_Yorck_Project&from=Image%3AV


Photo Nébuleuse ORION
http://pdphoto.org/PictureDetail.php?mat=pdef&pg=8005

Posté par LOTUCE à 01:14 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

03 novembre 2007

GARGOUILLES de NOTRE -DAME de PARIS

 

LA BETE par la main m'a prise et me mena tout droit.LA ou mon coeur jadis flamba....Ma BETE me connaît si bien,qu'elle sait ce qui sied à mon AME et sait de quoi la NOURRIR......rose_facadechimere

Gargouille Chimérique contemple son présent onirique......La BELLE et la BETE dansent sur les PARVIS........notredame00notre_dame_1581_minMon

âme hante encore ses LIEUX......adam_eve_lilith_minnotredame_nord

notre_dame_09

 

PARISTIQUE
***********************
Loin des touristes ,pas tristes, artiste,tu t'es
muté élastique à longue vue en quête de ces rues
encore inconnues,et si mythiques petits moustiques
Pas mystiques la paristique aigue,j'ai croqué
les vues de la Seine à Notre-Dame sans tiques
Poétiques en somme,émoustillée acrobatique des
clichés perdus ,trop romantiques,pour l'artiste..
Suréaliste promenade à deux regards émancipés
Loin des sentiers battus,ne cherchez pas la photo..
Les clichés sont perdus dans mon regard émerveillé....
NOTRE DAME
**********************
T u m'as ravi l'AME de tes parvis médiévaux
j'erre dans tes courbes parfaites ,Nef sublime,
arches ,volutes,clef de voûtes,ogives sacrées
Les mains du bâtisseur se souviennent
Elles ont gardé mémoire de ces lignes
Sur les échaffaudages de ta construction
Pierres maçonniques ,Maître d'oeuvre des
Compagnons,Etoile de Quasimodo
Règne incomparable de magesté
Je suis sous ton charme comblée.......
****************************************************
Textes de Luce Brera. © 2007
gargouilles_Paris

sculpture
Photos de Luce Brera © 2007

 

 

Posté par LOTUCE à 23:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :